Saison 1,
38 MINS

Torso

octobre 17, 2016

torso

Bonjour.

Pour ce quatrième épisode de Comicsphère nous avons décidé de vous présenter un des premiers travaux du scénariste star Brian Michael Bendis.

Torso co-écrit avec Mark Andreiko et dessiné et lettré par Brian Michael Bendis lui même, a été publiée entre 1998 et 1999 par Image Comics et est, depuis le passage en exclusivité de Bendis chez Marvel, sous le giron du label creator owned ( où tous les droits appartiennent aux auteurs ) Icon. Ce comic book raconte l’histoire vraie de la confrontation entre le célèbre héros Elliot Ness et celui qui est considéré comme un des premiers tueurs en série américains du XXème siècle : le boucher de Kingsbury Run plus connu sous le nom du Tueur aux Torses.

Comme d’habitude voici un court aperçu du titre mais une fois n’est pas coutume en français puisque tiré de l’édition de Semic publié au début des années 2000.

torso

11 comments

  1. bobtista dit :

    Hello ^^

    Chapeau pour votre podcast déjà intéressant, quelque peu balbutiant, dans les débuts. Mais avec cet épisode 04 vous avez réussi à me faire vouloir revenir toutes les deux semaines et regretter que ce ne soit qu’à cette périodicité.
    Vous êtes complets, passionnants, avertis, référencés et on sent que vous avez bossé avant de l’ouvrir.
    Vraiment bravo !
    Un petit plus serait de noter ou mettre en lien vos références. D’ailleurs si vous pouviez me rappeler les titres des films conseillés (avec Humphrey Bogart si ma mémoire est bonne) ce serait gentil ^^
    Dernière chose : Boardwalk Empire c’est le bien et Stephen Graham, acteur ô combien talentueux et dérangeant, y campe un Capone des plus violent en même temps que cocasse quand la constipation lui colle au derche. À voir absolument, en plus la fin est magnifique.

    Continuez sur cette voie et longue à Comicsphere 😀

    1. bobtista bobtista dit :

      J’ai oublié le « vie ». Bien sûr.

    2. Spades Spades dit :

      merci de ton gentil commentaire et oui on se rode tranquillement ^^
      Pour répondre à ta question les deux films dont je parles sont Le Grand Sommeil, réalisé par Howard Hawks et scénarisé par les célèbres romanciers William Faulkner et Leigh Brackett, et Le Faucon Maltais réalisé par John Huston et, bien sur,, tous les deux interprété par Humphrey Bogart.
      Si j’aime les deux, j’avoue sans mal avoir une préférence pour le Faucon Maltais.

      1. bobtista bobtista dit :

        Merci pour la piqûre de rappel ^^

        D’où ton choix de puiser ton pseudo à la préférence. Tu savais que c’est un remake d’un film éponyme de 1931 ?

        1. Spades Spades dit :

          C’est surtout une adaptation d’un excellent roman de Dashiel Hammet (j’ai toujours été un lecteur vorace ^^ ) et pour moi Humphrey Bogart incarne le détective désabusé dans toute sa splendeur.

          1. bobtista bobtista dit :

            OK. Je connais pas cet auteur, je vais checker ça aussi.

            Merci pour les infos.

  2. grey_pigeon grey_pigeon dit :

    Je ne peux pas m’empecher de recommander mon adaptation de Chandler préférée: le Privé de Robert Altman avec Elliott Gould qui reprend le role de Philip Marlow

    1. bobtista bobtista dit :

      Hé ho ! Les gars ! J’ai une vie à côté de la culture !!

      Je note aussi Grey et te remercie également 🙂

      (L’affiche est chouette)

  3. Lolinus dit :

    Bonjour les gens

    Merci beaucoup pour vos podcasts très intéressants et que je viens de découvrir. Je voulais juste apporter deux-trois précisions concernant celui-ci, sans aucune prétention.
    – L’homme qui est considéré comme le premier serial killer américain est H. H. Holmes qui aurait assassiné près de 200 personnes dans son hôtel de Chicago dans les années 1890.
    – Le nom de « hoovervilles », ces taudis nés dans la Grande Dépression et qui existent encore durant le New Deal, proviennent de Herbert Hoover, président des Etats-Unis entre 1929 et 1933. Ils ont été baptisés ainsi pour souligner son inaction face à la crise et à la misère de son peuple. Petite précision encore, l’une de ses seules actions a été de retirer les capitaux américains des banques allemandes, ce qui a précipité l’Allemagne dans la crise et dans les bras d’Hitler…
    – On remet beaucoup en doute actuellement le rôle d’Eliot Ness dans la chute d’Al Capone. Il en aurait pris le mérite, notamment dans son autobiographie, mais l’enquête qui a fait tombé Scarface a été menée par l’agent du fisc Frank J. Wilson.

    Merci pour ces pépites à découvrir. Keep on the good job

    1. Spades Spades dit :

      Merci pour ce gentil commentaire et pour les quelques précisions par contre concernant Holmes il ne faut pas oublier que le cas de Holmes a été remis en lumière après la sortie de Torso ( aux alentours de 2005 si je me souviens bien ) et que, contrairement au cas du Torso Hunter Killer, le cas de Holmes n’a pas servi à définir la notion de tueur en série.

      1. Lolinus dit :

        Merci pour cette précision. Je n’avais pas vu les choses ainsi.
        Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Scroll to top