One Shots First,
Saison 2,
41 MINS

One Shot First – Spécial JSA

mai 18, 2018

 

Bonjour et bienvenue dans un numéro déjà spécial de « One Shot First » le podcast qui tire ses recommandations de comics en premier. Cet épisode enregistré en compagnie de Tommy est consacré a la Justice Society of America , ou JSA, équipe historique de super héros de l’univers DC Comics. 

Dans cette émission, une fois encore, ca vous le savez si vous avez écouté le numéro zéro qui était le premier essai de ce nouveau podcast (vous suivez?), on va parler d’épisodes uniques qu’ils soient mythiques ou méconnus, aimés ou détestés et pourquoi faut-il les considérer importants dans l’industrie du comics.

Cette émission a pour but de partager nos coups de coeur et nos coups de gueule mais également de vous faire participer. Si vous souhaitez nous rejoindre à l’antenne pour parler de VOS épisodes fétiches, n’hésitez pas à nous envoyez un petit message que ce soit ici, par mail ou par le biais de nos différents réseaux sociaux. Si comme nous, vous aimez la drogue et surtout si vous avez un micro vaguement potable et une connexion internet, vous serez le bienvenue chez nous.

En attendant, voici notre sélection

Tommy a chosi:

Grey a choisi: 

Spades n’aime pas les bons comics alors il a préféré passer son tour 

 

2 comments

  1. Strider Tag dit :

    « 20 ans après la guerre » (comm dirait le proverbe), mais je profite pour faire passer des commentaires « director’s cut » :
    -en ce qui concerne Power Girl, dans les années 70 elle n’avait pas la poitrine si développée. Le dessinateur de l’époque (Wally Wood) a décidé d’augmenter au fur et à mesure des numéros la taille de la poitrine de Power Girl, jusqu’à ce que l’éditeur de la revue remarque ça. (merci Wikipedia, et Jimmy Palmiotti qui a raconté ce fait)
    -Power Girl n’avait rien de la « bombe sexuelle » telle qu’elle est représentée depuis plusieurs années. C’est d’abord Bart Sears, dans les pages de Justice League Europe, qui la dessinait comme une bodybuildeuse avec de forts attributs (et avec une tête qui lui donnait un certain âge). Ensuite, c’est Alex Ross d’abord dans Kingdom Come, puis dans les couvertures de JSA, qui lui a donné un physique de bodybuildeuse moins exagéré.
    -Je ne sais pas si j’ai donné l’ordre correct dans le podcast, mais c’est d’abord le graphic novel « JSA / JLA : vice et vertu » qui a été publié, et ensuite JSA #54. D’ailleurs, il me semble que dans ce numéro de JSA, il est fait référence (vaguement) des événements de « vice et vertu »

    1. Strider Tag dit :

      Ah, j’ai oublié aussi de commenter que :
      -la « Tigress » qui apparaît dans JSA #10 est en fait la fille de SportsMaster et de la Tigress / Huntress des comics de l’âge d’or. SportsMaster fait une brêve apparition dans l’épisode « Legends » de la série animée Justice League (pas encore dans la période « Unlimited »), qui rend hommage à la Société de Justice et ses villains, sous le nom de « SportMan »
      -Geoff Johns et Dale Eaglesham font une apparition dans Justice Society of America #26. Dans la supérette où les membres de la Justice Society vont acheter des glaces, Geoff Johns porte un chapeau de cowboy et une chemise où il y a un dessin du drapeau des USA, et Dale Eaglesham est le rouquin avec les cheveux frisés.

Scroll to top