One Shots First,
Saison 4,
34 MINS

Espionnage

juillet 24, 2020

 

Retournez-vous : Une superbe espionne russe est peut-être en train de préparer une corde de piano pour vous étrangler.

Non, c’est bon ? Je vais planter un peu le décor alors.

Vous portez un costume magnifique qui vous sied parfaitement. Votre pistolet, un beretta 418 est prêt à être dégainé en cas de besoin. Votre montre explosive vous indique qu’il est 18h, l’heure de vous préparer une vodka- martini, mais attention, hein – mélangée au shaker, pas à la cuillère. Vous vous allumez une cigarette, en prenant soin de ne pas choisir celle qui est imbibée de cyanure. Il est enfin temps de vous asseoir confortablement dans un fauteuil et d’écouter One shot first le podcast qui tire ses recommandations de comics en premier.

 

Dans cette émission, une fois encore, on va parler d’épisodes uniques qu’ils soient mythiques ou méconnus, aimés ou détestés et pourquoi faut-il les considérer importants dans l’industrie du comics.

Cette émission a pour but de partager nos coups de coeur et nos coups de gueule mais également de vous faire participer, si vous souhaitez nous rejoindre à l’antenne pour parler de VOS épisodes fétiches, n’hésitez pas à nous envoyez un petit message que ce soit ici, par mail ou par le biais de nos différents réseaux sociaux. Si comme nous, vous aimez la drogue et surtout si vous avez un micro vaguement potable et une connexion internet, vous serez le bienvenue chez nous.

En attendant, voici notre sélection:

DC

 

Marvel

 

Indé

One comment

  1. Strider Tag dit :

    Chez DC je cite Planetary #11, où dès la couverture John Cassaday fait un hommage aux couvertures de Jim Steranko (du temps où il dessinait les histoires de Nick Fury).
    L’hommage ne s’arrête pas à la couverture, puisque tout le numéro est un hommage aux aventures de James Bond, avec John Stone, un ersatz de James Bond, qui échappe à ses ravisseurs avec toute une panoplie de gadgets, y compris leur chef (« La Mariée »).
    D’ailleurs, on aperçoit un clin d’oeil dans les premières cases, où l’on voit supposément Nick Fury se faire exploser la tête dans le coin d’une case.

    En ce qui concerne « Secret Origins », c’est parce que suite à Crisis on Infinite Earths, DC avait sorti une série qui racontait les origines post-Crisis de plusieurs personnages. Le numéro que vous avez cité fait partie du « revival » de cette série lors de la période New 52.

Répondre à Strider Tag Annuler la réponse

Scroll to top